[fsn_row][fsn_column width= »12″][fsn_text]

La plateforme Nano-Rennes a pour objectif de favoriser une mise en commun de moyens de recherche et de production. Cela s’inscrit dans un cadre de recherche scientifique française. Nano-Rennes présente donc un intérêt particulier pour les entreprises comme pour les chercheurs, mais ne se manifeste physiquement qu’au travers de laboratoires situés au sein de Rennes.

Deux unités mixtes de recherche (UMR) sont associées à la plateforme Nano-Rennes. Il s’agit de l’Institut Foton (équipe OHM) et de l’IETR, notamment implantés à l’INSA et à Rennes 1.

[/fsn_text][/fsn_column][/fsn_row][fsn_row][fsn_column width= »2″][fsn_text]

Site de l'INSA de Rennes

[/fsn_text][/fsn_column][fsn_column offset= »1″ width= »2″][fsn_text]

Site de l'Institut Foton

[/fsn_text][/fsn_column][fsn_column offset= »1″ width= »2″][fsn_text]

Site de l'université de Rennes 1

[/fsn_text][/fsn_column][fsn_column offset= »1″ width= »2″][fsn_text]

Site de l'IETR

[/fsn_text][/fsn_column][/fsn_row][fsn_row][fsn_column offset= »3″ width= »5″][fsn_text]

Site du CNRS

[/fsn_text][/fsn_column][/fsn_row][fsn_row][fsn_column width= »12″ column_style= »dark » style= »display: block; »][fsn_text]

La plateforme Nano-Rennes s’inscrit par ailleurs dans un réseau dit de second cercle du CNRS aux côtés de 8 autres plateformes de proximité, dans le plus vaste réseau Renatech. Ces réseaux permettent de mettre en valeur chacun des laboratoires concernés, mais ils servent avant tout à favoriser la collaboration des instituts de recherche à l’échelle nationale. Cette collaboration est une clé de réussite et tend à améliorer la qualité et les possibilités de la recherche française, européenne voire internationale.

[/fsn_text][/fsn_column][/fsn_row][fsn_row][fsn_column width= »6″][fsn_text]

[/fsn_text][/fsn_column][fsn_column width= »6″][fsn_text]

[/fsn_text][/fsn_column][/fsn_row][fsn_row][fsn_column width= »6″ offset= »3″][fsn_text]

Site de Renatech

[/fsn_text][/fsn_column][/fsn_row]